fbpx

Être parent ça s’apprend ?

Être parent ça s’apprend ?

par | Non classé

Lorsqu’on devient adulte, on se dit “ Quand je serai parent mon enfant sera sage, propre, il fera ses devoirs, s’habillera avec enthousiasme et rapidité, il éteindra la lumière à chaque fois qu’il sortira d’une pièce…”, “Quand je serai papa, je continuerai de voir mes potes les samedis soir et le jeudi après le boulot on se retrouvera autour d’une bonne bière au pub du coin!” ou “Quand je serai enceinte, je travaillerai jusqu’au bout, je ferai du sport et mettrai des talons hauts” et enfin “Quand je serai maman, je serai femme, épouse, organisée, une amie toujours présente parce qu’un enfant ça ne change que ses fonds d’écrans, non? C’est Foresti qui l’a dit!”.

En vous écrivant, je ris car je me vois et m’entends dire “Un enfant n’est qu’une équation de plus dans un quotidien, 3 semaines après l’accouchement je repars en tournée et la nounou me suivra avec mon bébé!”… Hum hum je ris encore car c’est bien 2 ans et demi après que j’ai réussi à laisser mon bébé, ma chair, mon sang, ma vie, mon petit marin d’eau douce, à la nounou que j’avais attendu 6 mois pour qu’elle se libère, qu’elle soit formée à la pédagogie Montessori, la pédagogie bienveillante, qu’elle accepte mes repas bio préparés maison, mes gâteaux sans gluten, sans lactose, avec beaucoup d’amour pour que son système immunitaire soit respecté, et … “pas de bonbon, pas de sucre…et au fait?! son doudou sur l’oreille droite et pas la gauche car sinon il ne s’endort pas, et j’allais oublier… la chanson avant le bisou avant la sieste….blabla #jesuisunemamanquilâchesonpetitetmoncoeurpleuredinquiétude” 🙂


Je suis donc devenue maman en 2012 et ça a changé ma vie! Non, je ne suis pas repartie sur les routes pour jouer mon spectacle à travers la France avec une nounou et mon bébé sous le bras ! Pô du tout (comme dit mon homme slow 😉 ), je me suis plongée dans ma nouvelle vie, ma maternité à cœur ouvert…

Pendant ce temps de grossesse des milliers de questions sont apparues et j’ai eu la chance de pouvoir prendre le temps de chercher des réponses, des informations… de manière intense! J’ai bachoté, questionné, remis en question, lu, relu, re relu, contacté des experts… Et le constat est arrivé pendant ma grossesse… Qu’est ce qu’on peut être seule face à nos questions, nos angoisses, nos doutes… Vous savez ces moments où l’on se réveille, la nuit à 3h, en ce disant, le ventre rond, “Et si, je ne l’aimais pas? Et si, je n’y arrivais pas? Et s’il pleure pendant des heures? Et d’ailleurs pourquoi ça pleure un enfant? Et s’il ne m’aimait pas?Et si je n’arrivais pas à accoucher? Et si, mon chéri tourne de l’oeil dans la salle de naissance? Et si, je ne revoyais jamais mes orteils :p ?!”…

Vous voyez de quoi je parle? Je sais que oui, car on passe tous et toutes par là! 😉 Je sais aussi que les papas, se posent un nombre incalculable de questions sur leur place de papa, leur relation à leur bien aimée qui devient mère …Vont-ils toujours avoir la place dans le lit entre 2 tétées nocturnes? C’est quoi un périnée?… Hum vous le saurez bien assez tôt chers parents 🙂 Et le seul conseil que je vous donnerais aujourd’hui…c’est d’en prendre soin dès à présent… de votre périnée et/ou de votre bien aimé-e !

Ce que j’essaie de vous dire, c’est qu’on ne naît pas parents… On le devient et ça s’apprend!

Oui, nos meilleurs maîtres d’apprentissages sont nos enfants, ils sont même nos guides de développement personnel! Oui, vous savez, là aussi de quoi je parle! Quand votre enfant appui sur une blessure qui vous fait tellement mal que vous hurlez (de douleur) de colère, d’amour sur lui… “parce que là, tu exagères à refaire encore et encore la même bêtise, le même “caprice”, à bloquer sur le même problème!!!!!….”

On fait de notre mieux avec tout notre cœur, notre histoire personnelle, notre amour… Et aujourd’hui et depuis que je suis mère, je me rend vraiment compte à quel point il est important de prendre le temps de s’in-former, d’échanger avec des personnes qui ont étudié le développement de l’enfant et de la grossesse. Il est important de ne pas rester seul face à ses questions, ses doutes, ses angoisses… et si possible avec une personne qui n’a pas d’enjeu émotionnel dans la relation avec nos enfants, ou même nous même. Je ne suis pas entrain de dire que vous ne pouvez pas partager vos doutes avec vos amis, votre famille.

Je dis juste qu’avoir une information neutre, objective face au bien-être du plus grand défi de la vie: élever un être; est un gain de temps et d’énergie. Pourquoi prendre les chemins de traverses quand vous avez la possibilité de prendre une autoroute?

Pourquoi s’imposer de se prendre un mur alors qu’une porte vous propose de sortir de la pièce?

J’adore cet exemple de la porte! C’est vrai, lorsque nous sommes dans notre salon et que nous avons envie d’aller dans la cuisine, nous franchissons le pas de la porte du salon et allons dans la cuisine! A aucun moment, il nous viendrait à l’idée de foncer dans le mur tel Tom Rider dans un jeu vidéo qui s’acharne à ne pas se décaler pour sortir de la pièce! N’est-ce pas Tom Rider qui est bizarre?! Je n’ai jamais réussi à la faire sortir du château!!!!


Les ateliers, les accompagnements, les cafés des parents, sont autant d’occasions de vous faciliter la vie et d’économiser du temps, de l’énergie, des angoisses… prendre 2h, 3h pour faire le point et s’informer auprès d’une personne dont c’est le métier; c’est décider de se concentrer sur l’essentiel de la vie! J’entends souvent des parents me dire que c’est un investissement de temps, d’argent mais que c’est inestimable au quotidien cette facilité d’avoir la bonne information au bon moment. Combien de femmes ont souffert d’un accouchement traumatique, parce qu’elles n’ont pas prit le temps de s’informer sur l’importance de se positionner pour laisser sortir bébé dans la douceur, ni même le rôle de la “douleur” dans la naissance et encore moins le pouvoir du corps de la femme? Et lorsque je les rencontre en consultation j’entends systématiquement “si j’avais su! On ne nous parle pas de tout ça!” ou encore ces couples au bord de l’explosion à cause d’une chose toute simple, celui de prendre le temps de définir leur parentalité et ce qu’elle représente pour eux… sans parler des difficultés autour du sommeil, des pleurs, de l’alimentation, des crises de rages qui peuvent finir par faire tant de mal à notre relation parent-enfant, notre couple et notre confiance en nous… ce sentiment d’impuissance alors qu’il suffirait de prendre le temps de poser la question à une personne qualifiée qui peut vous apporter un regard d’expert, dans la neutralité et sous un nouvel angle :)!


Oui, être parent est certainement le plus grand cadeau de la vie et le plus dur aussi! Accepter que nous ayons besoin d’apprendre à le devenir c’est déjà être le bon parent parfaitement imparfait pour notre enfant parfaitement imparfait qui a bien fait de nous choisir. Trompons-nous mes amis et avec conscience! C’est ça aussi Une Vie Slow, prendre le temps de se tromper pour apprendre à donner des racines et des ailes à notre existence… notre rôle de parent… notre couple…nos enfants!

Avec Cœur,
Chloé

Abonnez-vous à notre newsletter : Une Vie Slow

Recevez tous les trimestres nos actualités : articles, ateliers, conférences, projets, bons plans et autres aventures !
Respect à 100% de votre vie privé  !

Les 5 derniers articles :

Burn out, par ce que la vie ça se flambe ?

Voilà plusieurs semaines que j’accompagne des femmes et des hommes qui vivent un “burn out”plus ou moins visible. Pourtant, c’est bien ce même phénomène qui les réunissent.Pour moi qui inspire un mouvement slow et qui écris sur le sujet depuis quelques mois, je vous avoue que c’est l’occasion de poser mes pensées.

Une vie de famille en paix pour un monde en harmonie ?

Bonjour à toi, à vous lecteurs slow, Depuis quelques jours, le monde de l’éducation est à nouveau sous les feux des projecteurs après un reportage porté par une chronique de Natacha Polony, dans l’émission de Thierry Ardisson. Les ré-actions s’enchaînent et les mêmes...

Retrouvez nos articles autour de l’éducation et des enfants sur ConsoGlobe

Éducation, Écoles, Parentalité, Bébé, Enfants, Jeunes, Ados et bien d’autres sujets…

Être parent ça s’apprend ?

Ce que j’essaie de vous dire à travers ma propre expérience de Maman, c’est qu’on ne naît pas parents… On le devient et ça s’apprend !

Un jour on devient grand ?

“Dis maman, un jour on devient grand?”, cette interrogation qui sort de la bouche de mon tit marin d’eau douce, du haut de ses 4 ans vient de me poser LA question!